Soin quantique

L'harmonie de son Corps,
de son Esprit et de son Habitat

 
1
1

La Physique Quantique

Le sujet étant vaste, je vous propose quelques concepts de base et des vidéos pour en apprendre plus. Voici comment j’ai commencé à m’intéresser à la physique quantique il y a plus de 20 ans.

Mon professeur de science physique en terminale nous expliqua la chose suivante. « Quels sont les bruits qu’il y a réellement dans cette classe de cours? » A ma grande surprise, il dit qu’il n’y en avait aucun, que c’était le silence le plus complet. Que tout ce qui se trouvait dans cette salle était des vibrations. Ces ondes circulaient depuis la bouche du professeur jusqu’à notre oreille et grâce à notre cerveau, elles devenaient des sons. Mais ces sons était une pure création du cerveau et n’existaient que dans notre tête. Le fait de les percevoir en dehors était une illusion.

Il  demanda ensuite « Quel est la couleur de ma chemise? » On répondit verte. Là encore je fus étonné de la réponse. La couleur n’existe pas, c’est là encore une longueur d’onde avec une certaine fréquence qui, lorsque elle est captée par notre œil, est analysée par notre cerveau et convertie en couleur. Mais la couleur est une création du cerveau et n’existe que dans ce dernier. La chemise elle, ne fait que réfléchir la lumière et renvoie une certaine longueur d’onde, rien de plus.

Il faut bien comprendre que la matière n’est que de l’énergie concentrée. La célèbre formule E=MC2 montre bien cette relation entre l’énergie « E » et la matière « M« . Tout n’est qu’énergie, c’est à dire des ondes, des fréquences et le monde tel que nous le connaissons  n’est créé que par notre cerveau.

Je commençais à prendre peur, mon monde s’écroulait peu à peu. Je tentais de sauver le peu de réalité qui me restait et demandais  « Oui mais le toucher lui, il est bien réel, la matière elle, existe bien. » Et il me répondit que là encore, c’était une illusion. Quand on touche, disons, une table du bout du doigt, la sensation de matière n’est en fait que la résultante des capteurs sensoriels du doigt qui, par le réseau des nerfs, communiquent cette information au cerveau, qui interprète ces données. Mais là encore, c’est le cerveau qui va recevoir de l’électricité par influx nerveux et créer une sensation de toucher.