Bien-être & Équilibre

Physique
Mental
Hormonal
Emotionnel
Énergétique

La méthode ACMOS

C’est un Français, René Naccachian, ingénieur de formation qui est à l’origine de cette méthode. Suite à un ennui de santé à Hong Kong, il fit appel à un médecin chinois qui le remit rapidement sur pied. Scientifique de nature, il souhaita comprendre comment cette homme l’avait guéri alors que la médecine classique avait échoué. Il entreprit de reprendre ses études en acupuncture, en s’aidant d’un appareil électronique qu’il il inventa, pour lui permettre de mesurer scientifiquement le niveau d’énergie d’un méridien du corps.

Il était capable de vérifier par lui même les conséquences énergétiques des différentes manipulations. Si on lui disait que la pression de tel point augmentait le Yin de tel organe, il pouvait le vérifier. Et il s’est rendu compte que 30% de ce qui était enseigné en médecine chinoise ne marchait pas. Ce n’était pas vérifiable scientifiquement: il l’a donc rejeté.

La base de la méthode était née: « La mesure fait foi ». Avec ACMOS, tout se mesure. Ce n’est pas « au feeling » que l’on travaille mais de façon rigoureuse et scientifique. On fait des relevés avant et après les bilans énergétiquespour s’assurer que le résultat escompté est bien atteint.

Un autre aspect important de la méthode ACMOS est que l’on ne dresse pas d’hypothèse de diagnostic qui pourrait donner lieu à un traitement. On propose simplement au corps différentes fréquences énergétiques et c’est le corps lui même qui vient piocher ce qui lui faut pour se rééquilibrer.

Un autre principe majeur de la méthode est de travailler sur les racines des problèmes et presque jamais sur les symptômes. Si un patient a un problème d’eczéma, il serait potentiellement dangereux de traiter le problème de surface car c’est le corps qui a souhaité expulser ses toxines par ce biais. Bloquer leur sortie par la peau peut entraîner, soit une accumulation de toxines dans l’organisme soit provoquer un autre moyen d’évacuation potentiellement encore plus désagréable que l’eczéma. La méthode ACMOS permet d’aller à la source du problème sans se focaliser sur le symptôme qui partira de lui même.

On retrouve donc bien ici les fondations de la médecine chinoise, à l’opposé de notre médecine traditionnelle occidentale.

Le dernier aspect important de la méthode est le transfert d’énergie. Si un patient a besoin de la fréquence vibratoire d’une huile essentielle sur un organe donné, on va pouvoir la lui transférer directement, sans pour autant avoir besoin d’inhaler ou absorber l’huile physiquement. C’est exactement le même principe de l’homéopathie. Les dilutions des molécules sont tellement élevées qu’il n’y a plus aucune trace physique des composants actifs dans les granules. Ce sont en fait les empreintes énergétiques (fréquences vibratoires) que nous absorbons lors de la prise de ces granules. C’est exactement pareil avec les bilans ACMOS. Seule la fréquence vibratoire d’un oligo-élément, minéral, huile essentielle ou granule homéopathie  sera absorbée par le corps.

ACMOS permet de faire des bilans en face à face, ou même à distance (via Internet) avec l’accord des patients.

Les découvertes en Physique Quantique sont au coeur de la méthode. Pour mieux comprendre (si on le souhaite) comment les bilans fonctionnent, il est utile de regarder la section dédiée à la physique quantique

Vous pouvez également visiter le site d’ACMOS pour plus d’information